Nous n’avions donc pas tord!!!

Un article sur un site entièrement dédié à la mise en place du WiMax en Vienne fait le point après 3 mois d’activité.

Il est disponible ici : http://www.wimax86.info/tag/Num%C3%A9o.

La réalité est là. Le Wimax ( et le wifi ) ne sont pas la solution.

C’est quand même impressionnant de voir que le conseil général de la Charente ne se renseigne pas de ce qui se fait chez nos voisins.

1 réaction sur “ Nous n’avions donc pas tord!!! ”

  1. sylvana16

    Cet article est excellent. Tout à fait d’accord avec votre commentaire.

    A voir également, l’article du 14 novembre du même blog sur les limites du Wimax : Wimax86 http://www.wimax86.info/post/2008/11/14/Deux-mois-apres-les-premieres-connexions-ou-en-sommes-nous
    La topographie des Deux-Sèvres et de la Charente pouvant être comparée, nous risquons bien de nous retrouver dans la même situation : beaucoup d’argent dépensé pour seulement quelques connexions qui fonctionnent !

    Combien d’argent (nos impôts) sera dépensé pour peu de résultats avant que notre CG se rende compte de son erreur ?
    Combien de temps perdu pour ceux qui attendent le haut débit depuis des années ?
    Combien d’internautes seront-ils prêts à résilier leur abonnement d’un débit limité, mais techniquement fiable, pour l’espoir d’obtenir aléatoirement un débit à 2Mbit/s avec une technologie telle que le Wimax ?

    La Charente étant, me semble-t-il, le dernier département de la région à mettre en place son plan pour la résorbtion des zones blanches, il aurait été intéressant de tirer parti des expériences des départements voisins… Mais il semblerait que les décideurs vivent et travaillent en vase clos, loin des réalités quotidiennes…

    Voir également la fin de cet article sur les géants des télécoms qui commencent à se détourner de la technologie Wimax. http://www.ariase.com/fr/news/nra-zo-grand-besancon-wimax-article-1940.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.