Juin 2010

Le mois de Juin est enfin là…

Le module de statistiques de Nord Charente Wireless nous indique que plus de 6000 visiteurs par mois viennent piocher des informations sur le site NCW…

C’est le triple d’il y a 3 mois…

Ce qui est impressionnant depuis plus de quinze jours, c’est que le mot clé qui redirige les internautes sur notre site est : ALSATIS.

Devrions-nous croire que beaucoup de personnes cherchent des informations concernant cette société qui devait couvrir tous le territoire Charentais par de l’Internet 2Mb/s d’ici Juin 2010…

C’est peut-être le hasard mais je ne crois pas… Les besoins sont toujours là, mais toujours pas de nouvelles concernant Alsatis.

Je suis de mauvaise fois car tous le monde est au courant qu’il y aura du retard… et qu’il faudra encore attendre fin 2010.

Non, ah bon?  Vous n’avez pas été informé… c’est normal, il n’y a quasiment pas eu d’articles que cela soit sur la Charente-Libre ou Sud-Ouest indiquant cette modification de calendrier.

Cela veut quand même dire que depuis Septembre 2009 (date du début du déploiement), il doit bien y avoir des foyers connectés.

Oui mais combien?

Comme dans les autres départements qui nous entourent… peut-être ou peut-être pas…aucune communication à propos de ce sujet.

Flop ou pas flop?

J’ai quand même réussi à avoir  un ordre d’idée…

J’ai entendu parler d’entre 200 et 400 abonnés.

Soit dans le meilleur des cas 7,2 M€ divisés par 400 : 18000€ par foyers.. et dans le pire des cas 36000€… bel investissement.

Quand on sait que NCW+Wifi-Braconne+Plassac-Rouffiac comptent plus de 500 adhérents sur une quinzaine de communes…

No comment

1 commentaire

  1. Bonjour,
    Merci, Medhi, de ce billet qui reprend comme d’habitude les questions que je me pose.
    Je suis comme tous ces nouveaux visiteurs de votre site : j’aimerais vraiment avoir un retour des foyers abonnés à Alsatis, savoir si leur connexion marche, s’ils ont (eu) des problèmes, si Alsatis a été capable de les aider… mais on n’entend parler de rien ! Pourtant, quand on voit les problèmes que la Charente-Maritime a actuellement avec le même type de solution de résorbtion des zones blanches, ça fait peur ! Et en ce qui concerne le coût par connecté, il semblerait bien que la Charente s’achemine vers le même résultat navrant que la Vienne : des sommes exorbitantes dépensées pour le bénéfice (?) de quelques centaines seulement d’abonnés…

    Dans ma commune, la mise en service du wifi/wimax d’Alsatis, initialement prévue en février, a été retardée à juillet (cf carte modifiée discrètement sur le site du CG). Mais toujours aucune ombre de travaux ni dé réunion d’information à l’horizon à ce jour, donc je me demande si un nouveau report n’est pas dans les tuyaux… J’aimerais bien savoir ce qui compromet à ce point le respect du calendrier, puisque cela fait quelque temps qu’on n’a pas entendu parler des opposants à la solution choisie par le CG… Y aurait-il des problèmes, quels qu’ils soient, qu’on se garderait d’ébruiter ? Comment se fait-il que la presse ne parle de rien ?

    Enfin, je terminerai en parlant de la Gironde et de la Dordogne qui ont dernièrement choisi la solution NRA-ZO : presque quotidiennement dans la presse en ce moment, on lit que tel NRA-ZO vient d’y être inauguré, rendant x lignes éligibles à l’ADSL, améliorant le débit de x autres… Ce n’est pas pour jeter des fleurs à FT, mais les ouvertures de NRA-ZO se succèdent à vitesse grand V selon le calendrier très serré qui leur avait été fixé par les 2 départements.
    Je partage la joie de nos voisins qui découvrent enfin l’ADSL, mais j’enrage quand je pense que si le CG 16 avait lui aussi choisi cette solution, mes concitoyens et moi serions connectés (ou pas loin de l’être) à un NRA-ZO situé en face de chez moi et raccordé à la fibre optique, au lieu de ramer en 28.8 k ! Je n’arriverai jamais à digérer le choix du CG, et j’espère vraiment que le système d’Alsatis ne marchera pas bien dans notre commune pour qu’on soit obligé de rechercher une autre solution.

    Bon week-end.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.