Et si c’est possible!!! Vous voyez bien…

Pour en finir avec la fracture numérique, la communauté urbaine d’Albi mise sur la solution NRA Zone d’Ombre de France Télécom.

Le haut-débit pour tous ! En 2008, la communauté d’agglomération de l’Albigeois (C2A) l’avait annoncé.

En 2009, elle compte bien tenir sa promesse.

Pour en finir avec la fracture numérique, la communauté urbaine d'Albi mise sur la solution NRA Zone d'Ombre de France Télécom.

Environ 1700 des 82 000 habitants des alentours d’Albi (Tarn) sont actuellement inéligibles à l’ADSL. Pour réparer cette injustice de plus en plus mal vécue, les responsables de la communauté ont décidé d’agir. Parmi les 6 sociétés en lice, la commission d’appel d’offres de la C2A a finalement tranchée en faveur de France Télécom.

L’opérateur historique remporte ce marché public de 1,53 million d’euros pour lequel il devra mettre en oeuvre onze NRA Zone d’Ombre. Cette solution technique consiste à associer un multiplexeur (DSLAM) à un sous-répartiteur de manière à étendre la zone d’éligibilité à l’ADSL. Les onze armoires de rue sélectionnées deviendront ainsi onze petits noeuds de raccordement d’abonnés (NRA).

Les zones blanches des communes de Dénac et Rouffiac seront résorbées d’ici 2010.

Le NRA-ZO présente l’avantage de réduire l’affaiblissement des lignes téléphoniques. Par conséquent, les internautes dont l’atténuation est supérieure à 78dB (seuil théorique maximal pour obtenir le ReADSL) pourront enfin choisir un fournisseur d’accès et profiter d’un débit minimum de 512Kbits par seconde. Par ailleurs, d’autres internautes – déjà éligibles – devraient bénéficier automatiquement d’une amélioration sensible de la vitesse et de la qualité de leur connexion. Malgré ces interventions, 30 foyers totalement isolés n’accéderont cependant toujours pas au haut débit. Une solution satellitaire leur sera proposée au cas par cas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.